Equipe de France A

Equipe A, Espoir, Feminines .....
Avatar de l’utilisateur
CPat
Messages : 178
Enregistré le : 23 déc. 2011, 13:02

Equipe de France A

Message non lupar CPat » 23 févr. 2012, 15:36

Allemagne-France. Amalfitano et Saha dans la liste des 23 Bleus

Laurent Blanc vient de dévoiler la liste des 23 joueurs appelés pour préparer la rencontre amicale des Bleus face à l’Allemagne mercredi prochain. Cette annonce était particulièrement attendue en raison de la défection de plusieurs joueurs, à l’image de Karim Benzema, blessé à la cuisse droite, mais aussi du retour de certains cadres comme Philippe Mexès.

Au final, quelques surprises comme l’absence de Bacary Sagna, mais surtout la première convocation de Morgan Amalfitano. Le milieu offensif de Marseille, qui ne cache pas ses espoirs de participer à l’Euro cet été, aura pour tâche d’animer une attaque privée de ses joueurs vedettes (Benzema, Rémy et Diaby). Dans ce secteur du jeu, Laurent Blanc a décidé de faire confiance à Kévin Gameiro (PSG), Olivier Giroud (Montpellier) et Louis Saha (Tottenham).

"J'aime bien ce joueur"
Concernant ce dernier, le sélectionneur a expliqué son choix par la polyvalence de l’attaquant mais également par son affinité avec lui : « J’aime bien ce joueur » a déclaré Laurent Blanc avant de préciser : « N'oublions pas les forfaits. Je ne vais pas expliquer les choix par les forfaits mais il a fallu en tenir compte, notamment dans le domaine offensif. Il peut évoluer dans plusieurs rôles, il est capable d'être bon seul en pointe. Dernièrement, il est en grande forme. Il a changé de club. Je voulais le revoir à ce niveau. Cette possibilité s'est présentée. »

A trois mois et demi de l’Euro qui se déroulera en Ukraine et en Pologne, l’équipe de France doit encore trouver ses marques et ce match amical mercredi face à l’un des favoris de la compétition constitue un très bon test pour les hommes de Laurent Blanc. Les Bleus se retrouveront ensuite à la fin du mois de mai pour préparer l’Euro avec des matchs amicaux contre l’Islande à Valenciennes (27 mai), la Serbie à Reims (31 mai) et l’Estonie au Mans (5 juin).

La liste des 23 Bleus pour affronter l’Allemagne
Gardiens de but : Cédric Carrasso (Bordeaux), Hugo Lloris (Lyon), Stève Mandanda (Marseille)

Défenseurs : Eric Abidal (FC Barcelone), Mathieu Debuchy (Lille), Patrice Evra (Manchester United), Philippe Mexès (AC Milan), Adil Rami (Valence), Anthony Réveillère (Lyon), Mamadou Sakho (PSG)

Milieux de terrain : Morgan Amalfitano (Marseille), Yohan Cabaye (Newcastle/ENG), Alou Diarra (Marseille), Florent Malouda (Chelsea), Marvin Martin (Sochaux), Jérémy Ménez (Paris SG), Yann Mvila (Rennes), Samir Nasri (Manchester City), Franck Ribéry (Bayern Munich), Mathieu Valbuena (Marseille)

Attaquants : Kevin Gameiro (PSG), Olivier Giroud (Montpellier), Louis Saha (Tottenham)

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 31 mai 2012, 13:51

Parce qu'il faut mettre un peu à jour. :grin:


Trouver le bon équilibre

En difficulté dans le domaine défensif face à l'Islande (3-2), dimanche dernier, les Bleus disputent leur deuxième match de préparation face à la Serbie, jeudi soir à Reims. Ils devront se montrer meilleurs dans leur expression collective.

Fidélité au 4-3-3Qui dit changement de joueurs ne dit pas nécessairement changement de système. Face à la Serbie, jeudi soir, Laurent Blanc ne devrait reconduire que quatre des onze joueurs alignés face à l'Islande quatre jours plus tôt. Le sélectionneur restera toutefois fidèle à son schéma de jeu : un 4-3-3 muable en 4-2-3-1. «Tout dépend si la pointe est en bas ou en haut, mais au final, il y a trois milieux, et trois attaquants. Pour moi, c'est du pareil au même», explique-t-il en substance. Si l'entrée remarquée d'Olivier Giroud, auteur de deux passes décisives à Valenciennes, a poussé les médias à s'interroger sur une possible association avec Karim Benzema, le technicien rappelle : «On se prépare pour le match du 11 juin face à l'Angleterre, pas pour l'Islande, la Serbie ou l'Estonie». En clair, le Montpelliérain et le Madrilène sont certes compatibles, mais Blanc n'a aucune intention de mettre en péril l'équilibre de son équipe. «Or, les associer tous les deux m'obligerait à réorganiser mon milieu».

Un regard derrièreContre l'Islande, dimanche dernier, l'équipe de France a, de l'aveu de Laurent Blanc, «très mal défendu». Alors que le sélectionneur souligne que, «sur le papier, la Serbie apparaît plus armée», faut-il s'inquiéter pour l'arrière-garde tricolore ? «Ça sera un match différent», promet-il. A ses yeux, les origines des difficultés éprouvées à Valenciennes résultent d'abord du mauvais replacement des quatre éléments alignés devant, la fameuse génération 1987 : Benzema, Ménez, Nasri, Ben Arfa. «Ils n'ont pas l'habitude». On serait tenté d'ajouter que les prestations d'Evra et Mexès n'ont rien arrangé à l'affaire. Jeudi soir, Ménez, Ben Arfa et Evra devraient débuter sur le banc. A Malouda et Clichy, notamment, de sécuriser le secteur défensif tricolore. Les deux joueurs ont l'occasion de marquer des points en vue d'une éventuelle titularisation contre l'Angleterre.

Le talent c'est bien, avec la puissance, c'est mieuxLe onze tricolore face à l'Islande était dicté par la nécessité de donner du temps de jeu à ceux qui n'avaient plus joué depuis le 13 mai. Mais avec cinq joueurs à vocation offensive alignés d'entrée, il était porteur de beaucoup de promesses. Promesses déçues. «Ils se sont créés des occasions, souligne Laurent Blanc, mais à un moment, il faut que ce potentiel se concrétise au tableau d'affichage». Florent Malouda abonde dans son sens lorsqu'il fait remarquer : «On peut vouloir très bien jouer au ballon, il faut aussi être là dans l'impact physique et répondre présent. C'est ce qui permet d'être maître du jeu.» Si tous répètent, à raison, que l'important sera d'être prêt le 11 juin, ce France-Serbie est une bonne occasion de montrer qu'ils ont bien appris la leçon. - Emery TAISNE



L'Equipe.fr



Je ne pense pas qu'avec cette composition l'équilibre sera trouvé. :incertain:
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 01 juin 2012, 08:43


Euro-2012. Les Bleus éclaircissent le tableau Blanc face à la Serbie

Second succès, hier soir à Reims, dans le 2e des 3 matches amicaux avant le début de la compétition.

Une belle montée en puissance. Pétillante (normal, en Champagne) en première, plutôt rassurante a-près. Hier, l'équipe de France a construit sa victoire en parfaite gestionnaire de petite entreprise. Pour un «grand» bilan ?… On ne le saura que dans 10 jours avec le choc de son groupe D contre l'Angleterre. D'ici là, et son dernier galop d'entraînement mardi prochain au Mans devant l'Estonie (21h, TF1), des questions ont trouvé réponse.

> Quelles confirmations par rapport au match face à l'Islande ?- Dimanche Laurent Blanc avait choisi de débuter dans un 4-2-3-1, avant de changer son fusil d'épaule et de transformer

le système « bordelais » avec 3 milieux + 3 attaquants ; hier en soirée c'est bien le 4-3-3 qui était aligné d'entrée… avec le résultat qu'on connaît. En résumé : un schéma à une seule sentinelle pour à la clé 2 succès (mérités). Bref, le Cévenol a sûrement tranché définitivement à Delaune. D'autant plus qu'avec le retour dans ses foyers de Yoann Gourcuff, l'entraîneur national ne dispose plus de véritable meneur de jeu - comprendre, à l'ancienne. Moralité : Blanc va faire avec, c'est-à-dire sans…

Deuxième vérité qui perdure depuis la drôle de rencontre contre les Scandinaves (menés 0-2, les Bleus s'étaient imposés 3-2 avec 2 buts dans les 5 dernières minutes) : l'alternance temps forts/temps faibles. Devant l'Islande les Tricolores avaient fini fort, face à la Serbie ils ont démarré pied au plancher (2 réalisations déjà à l'entame du second quart d'heure). En clair, les Bleus ne sont pas encore au top physique ; on le savait, il faudra être prêts le 11. Pas avant. Soit.

> Quels joueurss ont marqué des points ?- Incontestablement, les latéraux. Reveillère a fort bien répondu à Debuchy. Peut-être même le Lyonnais a-t-il détrôné le Lillois - car plus « sécure », comme on dit, défensivement. Sur l'autre flanc, évra aussi a du souci à se faire : le Mancunien n'avait pas apporté les garanties nécessaires (devant comme, surtout, derrière) il y a 4 jours, son «compatriote» de Premier League Clichy aura été de tous les bons en ce jeudi.

Devant, Ribéry pète la calamine, on ne peut plus en douter ; tandis qu'au milieu, Malouda a rappelé à tout le monde qu'il était, ex æquo avec Benzema, le meil-leur buteur (5) de l'ère Blanc.

> Yann M'Vila sera-t-il rétabli ?- à la lutte avec Tadic dès la 20e seconde, le Rennais s'est donné une entorse à la cheville droite. On a pu craindre le pire (volume-triple pour l'articulation, larmes de crocodiles pour le joueur). Après examens, dans la nuit, le sélectionneur se montrait optimiste : « Pas très grave. On peut penser qu'il sera sur pied pour le début de l'Euro. » Le milieu lui, a dit « avoir tout vu défiler ». Le point dans 48h.

FRANCE 2 / SERBIE 0

MT : 2-0.

à REIMS.- Stade Auguste-Delaune / terrain quasi impeccable (quelques touffes), temps presque idéal (lourd, 20°C au coup d'envoi) ;

18.000 spectateurs environ.

Arbitrage (ALL) de M. Knut KIRCHER,

assistés de D. Scheppe et M. Sinn/

temps additionnel : 2'(0+2).

Pour la France : Ribéry (11),

Malouda (16).

FRANCE : Lloris (cap.) - Reveillère, Koscielny, Mexès (Rami, 72), Clichy - Cabaye (Mar. Martin, 61), M'Vila (Al. Diarra, 5), Malouda (Ben Arfa, 76) - Nasri, Benzema (Giroud, 61), Ribéry (Ménez, 61)./

Sélectionneur : Laurent BLANC.

Avertissement : Mexès (66, pied haut sur Mijailovic).

SERBIE : Brkic - Ivanovic (cap.), Maksimovic, Rajkovic - Ninkov, Fejsa (Radovanovic, 60), Matic (Mijailovic, 60), Mladenovic (Kolarov, 60) - Tadic (Tomic, 80), Scepovic, Jankovic (Lazovic, 75)./

Sélectionneur : Sinisa MIHAJLOVIC.

La Dépêche

Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 23 juin 2012, 19:13

Euro 2012. Toulouse a les yeux rivés sur Gaël Clichy

Parmi les vingt-trois joueurs français sélectionnés pour disputer l'Euro de football en Pologne et en Ukraine, deux sont de purs toulousains : Gaël Clichy et Philippe Mexès, nés dans la Ville rose. Ce soir, seul Clichy, formé à l'AS Hersoise, jouera.

C'est ce soir que se joue l'avenir de la France à l'Euro 2012 face à l'Espagne. Parmi les vingt-trois joueurs français sélectionnés, deux joueurs sont de purs toulousains : les défenseurs Gaël Clichy et Philippe Mexès. Respectivement nés à Toulouse en 1985 et 1982, les deux joueurs internationaux ont tapé leurs premiers ballons dans les stades de la Ville rose et de ses alentours. L'AS Hersoise a pratiquement vu naître au football Gaël Clichy. Béatrice Maury, secrétaire du club, se souvient : « Le club a entraîné Gaël de l'âge de 5 ans à 11 ans. J'ai un excellent souvenir de cet enfant si gentil. Cela fait notre fierté qu'un de nos joueurs aille aussi loin. Peu de clubs toulousains peuvent s'enorgueillir d'avoir lancé de tels talents. Gaël a prouvé qu'il a toute sa place en équipe de France ». En bon élève, ce joueur à la carrière ascendante (AS Tournefeuille, Cannes, Arsenal puis Manchester City) n'hésite pas à donner des nouvelles à son club d'enfance. Par ailleurs, l'arrière gauche de l'équipe de France est généreux : il a reversé à l'AS Hersoise une partie des primes de matches perçues lors du désastre de la Coupe du Monde en Afrique du Sud en 2010.

Mexès a parrainé Venerque
Suspendu après un deuxième carton jaune contre la Suède, Philippe Mexès ne jouera pas contre l'Espagne. Le défenseur du Milan AC revient régulièrement à Toulouse où vivent sa famille et ses amis. L'année dernière, après une grosse blessure au genou, il avait même fait sa rééducation à la clinique du sport Médipôle Garonne, route d'Espagne. Philippe Mexès avait aussi parrainé le club de foot de Venerque en 2009 à la demande de son beau-frère, moniteur du club. Mais depuis que sa sœur Viviane a quitté Lagardelle, il n'a plus donné de nouvelles.

On espère revoir les deux joueurs toulousains ensemble sur la pelouse, en demi-finale. Car comme le fait remarquer Wilfried Niflore, ex-attaquant du TFC et de l'AS Cannes aujourd'hui à Nîmes, qui les a côtoyés : « Philippe est indispensable à l'équipe de France par son aisance technique. Gaël apporte jeunesse et fougue, une bouffée d'air frais pour l'équipe de France ».


--------------------------------------------------------------------------------

Où voir le match
Un match riche en émotion ici à Toulouse. Pour vivre le match entre amis, rendez-vous Place Saint-Pierre où plusieurs bars diffusent la rencontre sur écran géant. Pour une ambiance plus espagnole, rendez-vous à l'Evangelina (rue du Maréchal Leclerc) pour une soirée Bodega. Chez Los Piquillos (route de Blagnac), menu tapas et diffusion de la rencontre sont au programme. Ambiance également à la Casa de España avec l'avant-match sur grand écran dès 20 heures puis le match à 20 h 45.

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 01 juil. 2012, 11:20

Laurent Blanc a choisi de quitter les Bleus

L aurent Blanc, surnommé « le pré- sident » durant sa carrière inter- nationale, a annoncé hier qu'il ne demanderait pas à prolonger son contrat de sélectionneur, faute d'accord avec l'autre président, celui de la FFF : Noël Le Graët.

« Lors de nos entretiens du 28 juin, nous (avec M. le Graët) ne sommes pas parvenus à trouver un terrain d'entente autour du management de l'équipe de France pour les 2 saisons à venir », a expliqué Blanc dans un communiqué (lire ci-contre).

Simultanément, la FFF indiquait que Laurent Blanc a contacté hier le président de la FFF, Noël Le Graët, pour lui indiquer sa décision de ne pas solliciter la reconduction de son contrat de sélectionneur national.

« Noël Le Graët en a pris acte et a tenu à saluer le travail effectué par Laurent Blanc à la tête de l'équipe de France depuis août 2010. Le Comité exécutif de la Fédération se réunissant mardi, aucun commentaire ne sera fait par la FFF et son Président avant la conférence de presse programmée à l'issue de cette séance de travail », conclut la FFF pour sa part.

En dépit du quart

Par l'utilisation par Blanc du terme « management », il faut peut-être y voir la volonté politique du président Le Graët de ne pas faire de cadeau sur plusieurs aspects de la vie interne des Bleus, notamment sur la taille d'un encadrement trop élargi à son goût (une vingtaine de personnes pour un groupe de 23 joueurs à l'Euro).

Blanc, 46 ans, avait voulu que la prolongation de son contrat de 2 ans (qui arrivait à échéance ce samedi soir) soit examinée avant l'Euro-2012, ce que le président de la FFF avait refusé, liant son engagement à la compétition en Ukraine et Pologne.

L'objectif fixé aux Bleus pour cet Euro par le président de la « 3F » était d'atteindre les quarts de finale et de bien se comporter sur et en dehors du terrain.

Les Bleus ont bien atteint les quarts de finale, battus par l'Espagne (0-2) ; ce qu'ils n'avaient pas fait lors des deux derniers tournois majeurs, avec des éliminations aux premiers tours de l'Euro-2008 et du Mondial-2010. Mais au niveau de l'attitude, des coups de canif ont été portés au contrat moral par les joueurs, Samir Nasri insultant la presse notamment. Blanc a peut-être commis l'erreur de négliger la personnalité des joueurs convoqués et d'ériger le terrain comme seul juge de paix.

« Je veux remercier aussi les joueurs pour leur implication même si tout n'a pas toujours été parfait », a commenté également Blanc.

Arrivé dans le tumulte de la grève de la honte des joueurs à Knysna le 20 juin 2010 en plein Mondial sud-africain, Laurent Blanc ferme la page des deux années écoulées avec un goût forcément amer. Le nouveau chapitre sera-t-il plus calme ?


--------------------------------------------------------------------------------

Son communiqué en intégralité
« Dès son élection à la Présidence de la FFF, M. Le Graët me proposait de prolonger mon contrat de sélectionneur jusqu'en 2014. J'avais estimé prématuré, à l'époque, d'aborder cette question avant la qualification de l'équipe de France à l'Euro-2012, passage obligé à mes yeux.

Cette qualification acquise, et malgré mon souhait, exprimé, d'envisager alors mon avenir sur un plus long terme, le Président reportait à l'après-Euro l'examen du problème.

Lors de nos entretiens du 28 juin, nous ne sommes pas parvenus à trouver un terrain d'entente autour du management de l'équipe de France pour les 2 saisons à venir.

Dans ces conditions, et au terme du délai de réflexion supplémentaire convenu, je n'ai pu que lui confirmer, ce samedi 30 juin, ma décision de ne pas demander le renouvellement du contrat qui me liait à la FFF.

Avant de tourner la page, je tiens à remercier tout mon staff pour sa fidélité et la

qualité de son travail. Je veux remercier aussi les joueurs pour leur implication même si tout n'a pas toujours été parfait.

Je remercie également tous ceux qui ont soutenu l'équipe de France

pendant ces deux saisons.

Je souhaite bonne chance à mon successeur et espère de tout cœur que l'équipe de France se qualifiera pour la Coupe du monde 2014 au Brésil. »

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 02 août 2012, 09:24


Deschamps : «Je pensais que Blanc allait rester»

Equipe de France. «DD» a fait hier le point sur ses nouvelles fonctions.

Dans un entretien accordé, hier, à l'AFP, Didier Deschamps a accepté d'aborder différents aspects de sa nouvelle fonction.

«Sélectionneur», est-ce un aboutissement pour vous ?

«Non. Beaucoup de personnes me disent que c'était écrit, mais c'est faux. L'équipe de France est la plus belle chose qui me soit arrivée sur un plan professionnel. Pour devenir sélectionneur, il fallait simultanément que le choix du président se porte sur moi et que je puisse être libre aussi. Le timing était très serré. Ce n'était bien évidemment pas prévu».

Qu'en est-il de Laurent Blanc ?

«Je pensais sincèrement que Laurent allait continuer. Je le respecte, notre relation humaine est plus importante que tout. Je lui succède avec beaucoup de respect, n'oublions pas sa prise de fonction au lendemain de Knysna. Là, je récupère une situation qui n'a rien à voir avec 2010. Avec Laurent, on a les mêmes valeurs, mais on a des caractères et des personnalités différentes. Je ne veux pas comparer. Je préfère ne pas parler de celui qui était là avant, car j'aimerais que celui qui me succédera un jour s'abstienne de parler de moi…»

Le nouveau Staff passe de 23 à 16 membres…

«Je ne veux pas m'étendre sur la notion de réduit ou pas réduit. Quand je vais faire ma première liste, on va me parler des joueurs qui ne sont pas là. J'en ai discuté avec Noël Le Graët, par rapport à ce que je voulais. Lui est le président, une autorité au-dessus de moi, mais notre intérêt commun est que ça marche, et la qualification pour la Coupe du monde. Il y a des choix entérinés, je préfère davantage en parler que des personnes qui auraient pu ou pourraient y être. Aujourd'hui, le staff est défini et je me tiendrai à ce nombre-là et ces personnes-là». L'intendant historique des Bleus Henri Emile sera l'une des principales victimes du changement de staff, tout comme Fabien Barthez qui n'apparaît plus comme consultant.


La Dépêche

Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 09 août 2012, 08:54

Match amical France-Uruguay : Deschamps se jette à l'eau

Un mois tout juste après sa nomination à la tête de l'équipe de France, Didier Deschamps effectue le premier acte de sa nouvelle vie de sélectionneur en divulguant ce matin la liste des joueurs pour l'amical contre l'Uruguay, le 15 août au Havre.

Cette annonce est un véritable baptême du feu pour le successeur de Laurent Blanc, puisqu'elle est censée lever le voile sur le style qu'il veut imprimer à sa formation et sur l'architecture de son futur groupe.

Le patron des Bleus n'aura pas vraiment le temps de prospecter, puisque le premier rendez-vous des éliminatoires du Mondial-2014 est programmé dès le 7 septembre en Finlande.

Quelle sera la «patte Deschamps»? Y aura-t-il des ouvertures? Qui sera sacrifié? Quels seront les nouveaux leaders et le nouveau capitaine? Autant de questions que l'ancien entraîneur de Marseille ne pourra pas esquiver à moins qu'il ne compte marcher dans les pas de Blanc en misant sur une certaine stabilité.

Deschamps débarque en tout cas dans un climat plus apaisé que son prédécesseur, obligé en 2010 de solder les comptes après le fiasco des Bleus au Mondial.

Mais sans avoir été aussi cataclysmique qu'il y a deux ans, l'Euro-2012, bouclé en quarts de finale par les Bleus, a tout de même laissé un goût très amer et l'image des Français en est une nouvelle fois ressortie laminée avec deux joueurs cloués au pilori: Nasri (3 matches) et Ménez (1 match), suspendus par la Fédération en raison de leurs mauvais comportements, et deux autres non sanctionnés, M'Vila et Ben Arfa.

Si le Rennais incarne à 22 ans l'avenir au poste de milieu défensif, le dossier Ben Arfa est en revanche plus épineux, le joueur ayant eu des relations très compliquées avec Deschamps au cours de leurs années marseillaises communes. Sa présence ou non dans la liste sera déjà un élément de réponse sur la réelle volonté de DD de faire de l'exemplarité un critère important de sélection, comme il ne cesse de le clamer

La Dépêche

Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 09 août 2012, 14:22

Article de La Dépêche du Midi

Équipe de France : le Toulousain Capoue jouera face à l'Uruguay

Un mois après sa nomination à la tête des Bleus, Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi la liste des joueurs qui affronteront l’Uruguay dans un match amical, le 15 août au Havre.

Le Toulousain Étienne Capoue, Christophe Jallet et Raphaël Varane sont donc appelés pour la première fois et Rio Mavuba fait son retour chez les Bleus.

Mapou Yanga-Mbiwa, qui n'avait pas été retenu pour l'Euro-2012 figure également dans cette liste des 22 joueurs. Maxime Gonalons est quant à lui de nouveau convoqué.

Ben Arfa et M'Vila seront absents de l'équipe. Pour justifier sa décision Didier Deschamps a expliqué : «J'ai pris la décision de ne pas les sélectionner pour ce match-là. Cette décision me paraît logique et cohérente par rapport à ce que j'attends des joueurs, par rapport à l'attitude et le comportement. A eux de bien comprendre cette décision».

La liste des 22 joueurs
Gardiens : Hugo Lloris (Lyon), Steve Mandanda (Marseille)

Défenseurs : Gaël Clichy (Manchester City/ENG), Mathieu Debuchy (Lille), Patrice Evra (Manchester United/ENG), Christophe Jallet (Paris SG), Laurent Koscielny (Arsenal/ENG), Mamadou Sakho (Paris SG), Raphaël Varane (Real Madrid/ESP), Mapou Yanga-Mbiwa (Montpellier)

Milieux de terrain : Etienne Capoue (Toulouse), Maxime Gonalons (Lyon), Marvin Martin (Lille), Blaise Matuidi (Paris SG), Rio Mavuba (Lille)

Attaquants : Mathieu Valbuena (Marseille), Karim Benzema (Real Madrid/ESP), Jimmy Briand (Lyon), Olivier Giroud (Arsenal/ENG), Bafétimbi Gomis (Lyon), Dimitri Payet (Lille), Franck Ribéry (Bayern Munich/GER)
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 29 août 2012, 14:06

La liste pour la Finalnde et le Bélarus

Gardiens : Lloris (Lyon), Mandanda (Marseille), Landreau (Lille)
Défenseurs : Clichy (Manchester City/ ANG), Evra (Manchester United/ ANG), Jallet et Sakho (PSG), Rami (Valence/ ESP), Yanga-Mbiwa (Montpellier), Koscielny (Arsenal/ ANG), Reveillère (Lyon)
Milieux : Cabaye (Newcastle/ ANG), Gonalons (Lyon), Matuidi (PSG), Valbuena (Marseille), Abou Diaby (Arsenal/ ANG), Capoue (Toulouse), Mavuba (Lille)
Attaquants : Benzema (Real Madrid/ ESP), Giroud (Arsenal/ ANG), Gomis (Lyon), Ménez (PSG), Payet (Lille), Ribéry (Bayern Munich/ ALL)
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4090
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Equipe de France A

Message non lupar Coach » 11 sept. 2012, 11:26

France - Biélorussie. Diaby forfait, Capoue prétendant

En annonçant hier les forfaits de Gaël Clichy et, surtout, d'Abou Diaby, placé sous haute surveillance par le staff médical des Bleus, Didier Deschamps a relancé le débat sur son équipe de départ ce soir.

Il dispose de trois systèmes de jeu.

Le 4-3-3 de vendredi soir. Il permettrait à Etienne Capoue plutôt que Blaise Matuidi, plus défensif, de se porter vers l'avant, comme le Toulousain, précieux dans son jeu long et la qualité de ses passes, a su si bien le faire contre l'Uruguay il y a un mois, et comme a su le faire Diaby vendredi soir.

Cette solution permettrait également de conserver la quasi totalité de l'équipe de départ, dont a aussi besoin le sélectionneur pour «installer» ses joueurs, puisqu'il n'y a plus de concurrence sur le poste d'arrière gauche, le seul bémol étant dès lors sur le couloir droit, où Ménez n'a pas fait vibrer grand monde ni grand chose vendredi et où Jallet peut être un latéral plus offensif que Reveillère.

Le 4-4-2 de l'Uruguay. En associant Mavuba et Cabaye à la récupération, à la condition aussi que ces deux joueurs aient totalement récupéré de leurs efforts de vendredi, Didier Deschamps peut installer un couloir droit tout neuf, où Jallet et Valbuena amèneraient de la disponibilité comme ils ont su le faire contre les Sud-Américains.

Mais aussi, évidemment, une attaque à deux têtes où Benzema pourrait tourner comme il aime le faire autour d'un Giroud point d'ancrage, athlétiquement armé pour secouer les défenseurs biélorusses, et dont il ne faut évidemment pas oublier le jeu de tête, utile aussi à la réception des centres (14 vendredi dernier, aucun réceptionné !).

Le 4-2-3-1 des familles. Une autre variante, classique en équipe de France, qui permet aux deux milieux excentrés d'être soulagés de quelques tâches défensives et, donc, de jouer plus haut, ce qui ne serait pas inutile pour Ribéry, habitué à un placement similaire avec le Bayern et qui s'économiserait sur des courses plus courtes.

Dans le cas d'une titularisation de Giroud en pointe, on peut songer à un Benzema deuxième attaquant, légèrement en retrait.

Et les possibilités sont étendues sur les deux postes de milieux récupérateurs, où les profils de Mavuba, Cabaye, Matuidi, Capoue et Gonalons permettent d'imaginer toutes les combinaisons possibles, du tandem Mavuba-Gonalons qui a débuté contre l'Uruguay au tandem Capoue-Gonalons qui a amené du rythme dans la deuxième période. Réponse ce soir.

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image


Retourner vers « Equipes de France »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité