Actualités Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Archive actualité et transferts saisons 2013/2014
Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 10 avr. 2014, 10:01

Le TFC se délocalise au stade de Sède

Dans le cadre de sa politique de proximité avec ses supporters et les licenciés football de la région Midi-Pyrénées, le TFC se délocalise dans le cadre de la tournée SO TFC, pour sa sixième et dernière date, à Saint Gaudens mercredi 16 avril dès 15 h 30, au terrain d'honneur de Sède. Ainsi11 clubs du district de football Haute Garonne Comminges et une équipe du TFC, en U8/U9, participeront à un «Festi-Foot». L'ensemble des joueurs du TFC seront activement impliqués puisqu'ils auront en charge le coaching des équipes de jeunes et l'arbitrage pendant l'opération.

Le programme :

À 14 h 45, accueil des 12 équipes U8/U9 ; à 15 h 30, arrivée du bus des pros au terrain d'honneur de Sède avec photo de famille avec toutes les équipes participantes et l'équipe professionnelle ; 15 h 30 début du festi-foot ; à 16 heures places pour TFC/Nantes à gagner au tirage au sort; à 17 heures fin du festi-foot et séance de dédicaces ; à 17 h 30, départ du bus des pros.

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 11 avr. 2014, 09:48

Toulouse FC : «Cette semaine, on a beaucoup travaillé tactiquement»

Après avoir reçu une leçon au Stadium par Lille, le TFC voyage demain soir, cette fois dans les profondeurs du classement, chez le 19e Sochaux

À coup sûr, il n'égayera plus les soirées à Bonal l'an prochain. En attendant, Sébastien Corchia, 23 ans, 1m76-69kg, continue de se battre becs et ongles pour sauver ses Lionceaux.

I l avait été bien malgré lui un drôle d'agitateur du marché hivernal : transféré au Losc puis renvoyé au bercail pour contrat non-homologué ! Mais il en faut plus pour perturber l'ancien capitaine des Espoirs qui a illico presto repris sa place dans l'équipe sochalienne. En changeant de poste et marquant dès son premier match.

Entretien avec un garçon qui ne triche pas.

Sébastien, à Bastia samedi (2-2) encore 2 points envolés…

C'est certain. Quand on mène 2-0 qui plus est à l'extérieur… ça nous fait mal. Car, dans notre situation, nous avons besoin de capitaliser. Forcément. Surtout, c'est bis repetita avec la semaine d'avant et le nul concédé face à l'OM à la 90e (1-1). Ce sont des points qui manquent ; cela risque de compter.

Vous n'y croyez plus, alors ?

Au contraire. On va les rattraper, dès samedi devant Toulouse, j'espère. Tant que mathématiquement rien n'est fait, on garde la foi.

Pourtant, jamais une équipe à mi-parcours avec 11 petites unités au compteur n'est parvenue à se maintenir…

On le sait, tous, on en a con-

science. Et ça agit, je dirais, comme une source de motivation supplémentaire. Un vrai défi.

Une mission impossible

plutôt, non ?

Je vous répète : rien n'est joué. Vous savez autant que moi que tout peut aller très vite. Un résultat tient à pas grand-chose.

Concrètement, qu'est-ce qui vous rend si optimiste ?

D'abord, le contenu de nos matches : depuis la trêve, on est bien, beaucoup mieux, davantage solides et solidaires ; on a repris confiance en nous. Ensuite, le calendrier : il nous reste 6 matches et l'on reçoit 4 fois.

Et Sochaux est invaincu à Auguste-Bonal depuis 3 mois (18 janvier, dernier revers vs Montpellier : 0-2) !

Tout à fait. Continuons à évoluer de la sorte à la maison. Y'a de l'espoir. Le maintien se joue ici.

Mais ça ne sourit pas…

Cissé égalise d'une volée de folie. C'est l'exemple-type. La roue tourne toujours en ta défaveur lorsque tu es dans la zone rouge. Cependant, j'insiste : la phase retour n'a plus rien à voir avec notre première partie de saison qui a eu pour effet de nous plomber. On s'est bonifiés, en résumé. Il y a également eu, au mercato d'hiver, l'arrivée de renforts qui nous sont très bénéfiques.

Notamment derrière, avec l'ancien goal toulousain Pelé.

Il rassure énormément les centraux.

Le TFC, justement, vous étiez du naufrage au Stadium (1-5). Allez-vous y penser en pénétrant sur le terrain ce samedi ?

Franchement, non. Le contexte est différent, là on est chez nous ! On est concentrés sur nous.

Même si le Téfécé évolue dans un schéma bien particulier ?

Ce dispositif avec 3 défenseurs, 5 milieux et 2 attaquants est finalement de plus en plus répandu – c'est l'Italie et la Juve qui avaient lancé la mode. Il faut avoir sous la main les joueurs pour, c'est-à-dire des excentrés au gros volume et des intérieurs qui occupent toute la largeur. Donc, oui, une vigilance accrue s'impose. On en a parlé entre nous, j'avoue, cette semaine ; on a travaillé beaucoup de choses tactiquement…

Le FCSM lui est maintenant à l'aise dans son 4-2-3-1.

Exact. Moi le premier monté d'un cran. Milieu droit m'offre plus de possibilités, je participe davantage offensivement. J'aime bien. Puis derrière, Julien (Faussurier) a déjà évolué dans l'entrejeu, on peut permuter assez souvent. C'est une 2e corde à mon arc.

Premier essai à Valenciennes et premier but (2-2, 22/02) !

Sur coup franc. Je reste souvent en fin de séances pour m'y essayer. Les coups de pied arrêtés, ça débloque pas mal de situations.

La saison prochaine ?

Je dois faire le bon choix pour ma progression de carrière.

Et les Bleus aussi…

Un objectif légitime, une suite logique. C'est pour ça qu'il me faut franchir un cap en club.
TFC : Zebina en salle d'attente

En délicatesse avec son tendon d'Achille droit, le défenseur central toulousain Jonathan Zebina s'il a effectué un travail de reprise hier (footing) après avoir été ménagé mercredi, devra attendre ce midi pour savoir s'il peut faire partie du groupe qui se déplace à Montbéliard samedi (20h, beIN SPORTS 1 et MAX 7). Même cas de figure en ce qui concerne le piston gauche François Moubandjé, qui se ressent toujours de son quadriceps gauche malgré une petite heure en CFA 2 dimanche : une décision sera prise à l'issue de la séance à huis-clos.

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 14 avr. 2014, 09:53

Alain Casanova : «Ne pas terminer en roue libre…»

Alain CASANOVA, entraîneur du Toulouse FC, actuellement 9e (44pts, -6)

DU TAC AU TAC

Samedi, le Toulouse FC, ou son fantôme, s'est fait sécher à Sochaux (0-2). Une défaite d'autant plus difficile à avaler puisque les ressources mentales qu'avaient démontrées les Violets en début d'année étaient aux abonnées absentes. Un sentiment ressenti par le coach Alain Casanova qui a réagi à froid à cette déconvenue.

Cette défaite sonne comme un véritable coup d'arrêt…

Clairement. Cela faisait 19 journées que l'on n'avait pas concédé de revers à l'extérieur… On savait très bien ça pouvait arriver avant la fin de la saison. Et ça nous est tombé dessus à Sochaux.

Qu'est-ce qui a fait que ça n'a pas marché à Bonal ?

Différentes raisons. Certaines qui nous sont propres et d'autres qui incombent à la qualité de l'adversaire. Sur le plan mental, on a été beaucoup moins disponibles que d'habitude, moins en jeu et surtout moins prêts à faire ce genre de match. Alors que dans le même temps, l'adversaire, lui, jouait sa survie. Sochaux a fait un match plein avec tous les ingrédients qu'il fallait pour l'emporter facilement.

Que faire pour qu'une telle performance ne se reproduise pas ?

Il faut qu'on soit capables de reproduire notre jeu. Puis surtout retrouver notre état mental. Ne plus jouer dans l'à-peu-près. Samedi, il y avait trop d'imprécisions tactiques et de problèmes techniques pour l'emporter. C'était en dessous de ce que l'on est à même de faire en temps normal.

Les joueurs étaient sans doute abattus après le match…

Chaque coup d'arrêt marque une déception. Donc ils étaient forcément abattus. Maintenant, il s'agit d'analyser ce qui n'a pas été et se projeter sur le prochain rendez-vous avec de meilleures intentions de jeu et ce mental qui nous a permis de faire une belle saison. C'est la dernière ligne droite. On se doit de tout donner pour ne pas avoir de regrets.

Est-ce que cette défaite peut agir comme un électrochoc ?

Il va falloir, en tout cas. Il ne faut pas que l'on termine la saison en roue libre, ni dans la suffisance ou de manière neutre. Ça gâcherait tout ce que l'on a fait jusqu'à présent. Après Rennes (3-2), on a enchaîné les performances moyennes. On va actionner différents leviers pour faire repartir la machine.

Qu'attendez-vous de cette fin de saison ?

Qu'on la termine bien ! Puis qu'on tienne nos objectifs en terme de points. Le premier a été atteint avec le maintien. Mais on souhaite faire aussi bien que l'an dernier et terminer le plus haut possible. C'est important pour les supporters mais aussi pour le club au niveau économique.

Finale de la Coupe de la Ligue oblige, TFC-OL se jouera mercredi 23.

Comment abordez-vous cette semaine sans compétition ?

On va bien la préparer avec une planification sur 10 jours amorcée en deux cycles. Une opposition interne, à huis clos, aura lieu au Stadium mercredi.

Vous pensez déjà au groupe pour Lyon ?

Non, c'est encore loin. Je ne veux pas trop me projeter pour l'instant.

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 20 avr. 2014, 13:31

Didot et Akpa-Akpro prolongent jusqu’en 2017

Le Toulouse football club a annoncé vendredi les prolongations d’Étienne Didot et de Jean-Daniel Akpa-Akpro. Les deux joueurs ont signé un nouveau contrat de 2 ans, allant jusqu’en 2017.

Le milieu de terrain Étienne Didot est devenu l’un des cadres du club toulousain. Celui qui dispute actuellement sa sixième saison au Téfécé continuera encore à jouer sur la pelouse du Stadium jusqu’en juin 2017.

L’Ivoirien Akpa-Akpro a lui aussi rempilé vendredi pour deux années supplémentaires. Âgé seulement de 21 ans, le latéral gauche compte 18 apparitions en Ligue 1, dont 14 titularisations. Bien que freiné par ses blessures durant cette saison, le footballeur a inscrit un but et signé une passe décisive.

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 22 avr. 2014, 10:11

TFC : alors, on en est où ?

Privés de match dimanche, les Téfécistes reprennent le collier demain (18h30, BeIN SPORTS 1) en recevant Lyon

L'OL solide 5e mercredi, Montpellier le voisin pas encore sauvé samedi : les Violets commencent fort le sprint final du Championnat. État des lieux à 5 matches de la fermeture.

Lyon finaliste malheureux de la Coupe de la Ligue samedi devant le Paris-SG (1-2), le Toulouse FC ne jouera face aux Gones que demain en début de soirée. Un match en retard mais surtout un rachat en tête pour les protégés de Casanova qui n'ont plus gagné depuis le 15 mars au Stade Rennais.
1) CLASSEMENT :

Si on jette un œil sur les temps de passage à J-5 depuis qu'Alain Casanova est entraîneur en chef, le TFC cuvée 2013-2014 ne s'en sort pas si mal en terme comptable. Avec 44 points après 33 journées, les Toulousains se classent 3es (57pts en 2008-09 et 53 en 11-12 ; mais 43 en 2010, 42 en 2011 et 41 la saison dernière). Moyen donc, comme les chiffres – plus en détail – le confirment : 11 victoires, 11 nuls, 11 défaites ! Difficile de faire plus «égalitaire»… À noter encore que la différence de buts est négative, fruit, on l'a souligné ici maintes fois, d'une trop grande perméabilité : la troupe de Casa a déjà été trompée 47 fois. Et, à moins de réaliser 5 «clean sheet» (match à zéro but concédé), deviendra au soir du 17 mai
La plus mauvaise défense de toute l'ère Casa

(47 buts contre en 2012-2013).
2) Ambition :

Le discours du club ne varie pas saison après saison, il répond à une logique (économique d'abord) triptyque. Primo, assurer le maintien ; deuzio, faire mieux que l'année d'avant ; tertio, terminer le plus haut possible. Aujourd'hui, l'objectif N°1 a été rempli depuis la 29eJ et un succès à Rennes (3-2). Les N°2 et 3 – qui peuvent n'en former qu'un – restent en suspens. L'an dernier, le Téfécé avait fini 10e ; les exercices précédents, par ordre décroissant : 8e, 8e, 14e et 4e. S'il bat Lyon demain soir,
Toulouse redeviendra 8e (sa plus haute position cette saison)

, à 1 longueur de

Bordeaux (7e)* et respectivement à 5 et 7 unités de Marseille (6e) et… Lyon (5e). Il y aura encore pour les coéquipiers d'Aurier la bagatelle de 12 points à engranger. N'empêche, leur rang final ne dépendra plus, pas, d'eux ; on le sait depuis ces 2 satanés derniers revers au Stadium face à Lille (1-2) et dans le Doubs contre Sochaux (0-2).
3) EFFECTIF :

Paradoxalement, c'est avec une infirmerie vide que l'équipe a patiné. Pour la réception des Dogues ne manquaient «que» Braithwaite et Trejo ; pour affronter les Lionceaux, personne – alors que les blessés longue durée Roman, Ninkov, Regattin, Akpa Akpro étaient opérationnels. Voilà : Lil-le a sûrement sorti son meilleur match de l'année sur l'île du Ramier, le TFC son plus mauvais à Bonal. CQFD. Mais tout tourne vite au pays du ballon rond. Résultat : ce mercredi, mine de rien, 5 joueurs feront défaut. Aux 2 suspendus connus (Chantôme, Yago) sont venus s'ajouter la semaine passée et ce week-end
3 blessés : Ben Basat

(douleur mollet droit),
Ahamada

(voûte plantaire),
Moubandjé

(rechute quadriceps droit).
4) CALENDRIER :

Nonobstant le match de gala face à l'Olympique Lyonnais (attention à la bête blessée !), les Haut-Garonnais jouent le derby du Midi dès samedi en Hérault puis enchaîneront avec un menu breton : accueil de Nantes, déplacement à Guingamp. Avant de clôturer, au Stadium municipal, face à Valenciennes.
Un programme loin d'être démentiel

, quand bien même l'EAG, une semaine après sa finale de Coupe de France, aura peut-être un besoin impératif des 3 points pour se sauver.

(*) Avec un goal-average de +6 vs -6 au TFC, on pourrait parler de 2pts d'avance pour les Girondins.

La dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 23 avr. 2014, 09:03

Aguilar : «On sait jouer au foot»

Baroudeur, le Colombien du Tef a posé ses valises dans la Ville rose cet été. Pour le plus grand bonheur d'Alain Casanova. Un coach qui ne tarit pas d'éloges sur Abel Aguilar, 29 ans, 1m85-81kg, international aux 46 capes (5 buts). «Il a un jeu de position extraordinaire couplé à une maîtrise émotionnelle assez fabuleuse, jubile l'entraîneur. Si bien qu'un mimétisme s'est créé et que le groupe a progressé à son contact.» Entretien avec un modèle.

Abel, comment se porte l'équipe après ces 2 revers consécutifs (1-2 face à Lille et 0-2 à Sochaux) ?

Le positif, c'est que le niveau général s'est maintenu. Je reste persuadé qu'on va bien finir la saison. En tout cas, l'esprit est là. On ne pense qu'à la victoire, déjà, contre Lyon. Et après, pour nos 4 derniers matches. Puis…

il est très important de rectifier le tir à la maison. Pour nos supporters.

Quelles raisons, justement, expliquent cette dichotomie entre vos résultats à l'extérieur et au Stadium ?

Je ne sais pas trop… De tels paradoxes arrivent au football… Nous avons davantage

de réussite, également, hors de nos bases. Pourtant, je le répète : on aborde chaque rendez-vous avec la volonté de s'imposer.

Après quels objectifs peut encore courir le TFC ?

Mathématiquement, la chance d'accrocher l'Europe existe toujours. Par conséquent, tant qu'elle sera là… Jouons à fond – sans calculer.

Plus personnellement, vous évoluez seul, en sentinelle, devant la défense. C'est nouveau pour vous, non ?

Oui, c'est vrai. Il s'agit de ma première année à ce poste. De temps à autre, j'ai connu

quelques difficultés ; cependant, aujour-d'hui, ça va beaucoup mieux. Cela se passe très bien. Je suis content du jeu produit. Aussi bien individuellement que sur

un plan collectif.

Face à l'OL, il en faudra du beau jeu…

Montrons du courage mais soyons surtout nous-mêmes. On doit faire comme d'habitude. On a prouvé qu'on savait jouer au foot…

Les Lyonnais évoluent dans le même dispositif que les Lillois qui vous avaient posé de sacrés problèmes !

N'empêche : il faut aller chercher un succès. On se doit de ne pas renier nos principes.

À ce propos, quels N°10 ont particuliè-rement gêné Abel Aguilar ?

Il y a beaucoup de bons meneurs en France. Je citerai d'abord James Rodriguez, mon compatriote, qui est un super-manieur de ballons. Ensuite, Grenier de Lyon (actuellement blessé) ou Valbuena de Marseille.

Avez-vous des nouvelles de Falcao ?

Il récupère très-très vite. Peut-être, effectivement, sera-t-il apte… Le plus important, pour Radamel, c'est sa santé.

Le Mondial, vous y pensez déjà…

Dire non serait mentir. J'y songe, avec sérénité et tranquillité. J'ai avant tout des choses à finir, ici à Toulouse, en club.

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 23 avr. 2014, 09:08

TFC : ressortir les crocs face à Lyon

Mise à jour, ce soir, pour des Toulousains qui accueillent un OL finaliste malheureux de la Coupe de la Ligue

Après 2 défaites et 2 nuls inaboutis, les Violets ont l'occasion de se faire pardonner et relancer leur fin de saison en recevant leur «meilleure» victime. Match en retard, match de gala.

«Q uand on regarde ses statistiques de possession de balle et de passes, notamment dans le camp adverse, nous nous ressemblons beaucoup.» Le coach haut-garonnais s'attend à un match intense entre son TFC et «un OL qui a pris corps». Mais le même bouillon, aussi, lors de ses 2 dernières visites sur l'île du Ramier (0-3). Avec, en novembre dernier, un doublé de Ben Yedder dont un but improbable de la tête qui lui valut alors, par Didot, le sobriquet de Schtroumpf…
Une pression pour l'arbitre !

Au coup de sifflet final, samedi, l'entraîneur des Gones qui venait de perdre la Coupe de la Ligue, eut ce bon mot : «Je vais appeler mon collègue de Toulouse pour voir si on ne peut pas s'arbitrer entre-nous. Comme ça, ça se passera bien.» Rémi Garde ressassait là le penalty du break, sifflé par M. Lannoy et transformé par le Parisien Cavani, alors que la faute de Lopes sur Lucas Moura fut commise en dehors de la surface de réparation (0-2, 32e). Hier midi, Alain Casanova a tenu à élargir le débat. «Toutes les équipes sont logées à la même enseigne. Nous aussi avons été lésés. Or, l'on dit que sur une saison ça s'équi- libre… J'espère simplement que, dans notre match, il n'y aura pas de décisions sujettes à discussion. Foncièrement, les hommes en noir sont honnêtes. Après, un arbitre peut ne pas voir une main dans les 16m50 ou se tromper à un moment donné. Comme un joueur. Comme un entraîneur. La fonction est très difficile à appréhender. Je vous avouerais que j'encourage mes joueurs, lorsqu'ils sont blessés, à prendre le sifflet lors de nos oppositions… »

En clair : l'arbitre est un élément du jeu qui, involontairement, peut se révéler contraire. Fidèle à sa philosophie, le TFC ne se réfugiera pas derrière. Au contraire, prendra les... devants. «Ce qui m'importe, conclut Casa, c'est qu'on ait retrouvé la fraîcheur physique et mentale.» Au fait, c'est M. Delerue qui officie ce soir. Il a arbitré une fois les Violets cette saison (à Bastia, 4eJ / 1-2). Il avait averti 4 Téfécistes contre 2 Corses, cependant avait exclu – rouge direct – Palmieri après 36min.
Le TFC, bête noire de l'OL.

Mine de rien, les Lyonnais n'ont plus marqué le moindre but au Stadium depuis novembre 2005 (0-1, Govou 10e). À la clé, forcément, en 32 confrontations, la note se retrouve particulièrement salée pour les riverains du Rhône : 17 revers, 6 succès seulement et 9 nuls pour faire la maille. «C'est vrai que c'est un endroit où nous n'avons pas encore trouvé la recette, reconnaît Garde. Donc on n'y va pas la fleur au fusil, loin de là. On va essayer de faire mieux que les autres années, surtout parce qu'on n'a plus le temps de perdre des points en route.» Avant d'ajouter : «J'ai bon espoir qu'il n'y aura pas de fatalité.»

De là à reparler de l'arbitrage…
Apprivoiser le losange.

Sans jeu de mots, le 4-4-2 lillois avec pointes basse et haute – un N°6 et un N°10, autrement formulé – avait tourné en bourrique le milieu toulousain lors de sa dernière rencontre à la maison (1-2, 5 avril). «Oui, dit le technicien du Téfécé, c'est pour cela que nous avons axé sur la tactique depuis vendredi. Ce système bien spécifique n'est jamais évident à contourner quand on a le ballon, à s'y soustraire je dirais quand l'adversaire exerce un pressing haut ; à contrecarrer, enfin, lorsque l'équipe adverse n'a pas la main sur la balle.»

Souvenons-nous qu'à l'aller (16eJ, 05/12) l'Olympique Lyonnais qui évoluait déjà avec son milieu en losange, avait dû concéder le nul face au Toulouse FC (1-1). Une maille à l'envers pour les protégés de Casanova, l'autre bien à l'endroit. Avec un but oui chanceux, non pas tiré par les cheveux tant les Garonnais donnèrent du fil à retordre aux Gones après le repos.

Quatre mois et demi plus tard, s'offrir un scalp de Lyon serait chaleureusement accueilli par le peuple violet, malheureusement abonné à la portion congrue au Stadium cette saison (18e au classement domicile !). Comme le rappelle si bien Alain Casanova, «il faut respecter les gens qui paient pour venir nous voir»…

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 24 avr. 2014, 09:26

Le TFC gagne aux points mais n'en prend qu'un

Les Toulousains méritaient de l'emporter, hier soir, face au finaliste malheureux de la Coupe de la Ligue

Les Violets auraient dû empocher les 3 points du succès, hier, au Stadium. Ils ont su emballer la partie, dominer les débats puis frapper par 2 fois du «bois». Les Rhodaniens, usés, se contentent volontiers du nul.

La bouteille d'eau faillit voler, mais finalement il la gardera dans sa main droite, en faisant volte-face et la levant au ciel avec le sourire du beau joueur. Il est 20h18, hier soir, et Alain Casanova préfère en rigoler. Fataliste. À la tout dernière seconde (90+3), le Danois Braithwaite vient de trouver la base du montant gauche des buts du Lyonnais Anthony Lopes, battu.

«Ah ! cette ultime grosse occasion… va gentiment fulminer le coach toulousain après-coup. Vous savez, je préfère être l'entraîneur d'une équipe qui n'a récolté qu'1 point en sortant une bonne prestation, plutôt que celui d'une formation qui ne jure que par le résultat et n'a rien montré. Comme j'ai pu le voir hier (mardi, ndlr) – au plus haut-niveau.»

Philosophe, qu'on vous dit, l'ami Casa qui tacle au passage José Mourinho, «descendu» à Madrid la veille pour défendre becs et ongles le 0-0 de son Chelsea contre l'Atlético en demi-finale aller de Ligue des champions.

En attendant, un autre technicien, en l'occurrence le Gone Rémi Garde, ne viendra pas dans l'arène (à médias) nous livrer son analyse de la partie et de ce score vierge. «Une extinction de voix» prétextera son adjoint Bruno Génésio, dépêché en lieu et place. On l'écoute.

«Oui, ce nul est flatteur. On a beaucoup de réussite car ils frappent à 2 reprises les poteaux quand même…»

Avant le bois nordique, un peu après l'heure, il y eut en effet l'équerre du futsal. Traduire Wissam Ben Yedder. Action d'école : louche pleine d'à-propos de Didot pour WBY, excentré côté droit dans la surface ; amortie de la poitrine, rebond et demi-volée cinglante qui fait donc gamelle (65e).

Pas de bol pour Mister 12 buts. Encore moins, d'ailleurs, 8min plus tard, avec les deux mêmes joueurs aux construction et conclusion. Transversale de la gauche vers la droite du Breton pour le Franco-Tunisien qui reprend de volée (73e). Il raconte : «Au début, je ne savais pas si je devais centrer ou tirer. Je me décide vite et, c'est clair, je la vois au fond…» La balle, déjà de match peut-être, ne fera que flirter avec le même montant que celui de Braithwaite évoqué au départ. L'attaquant de poche téféciste s'était mis auparavant en évidence sur ce qui restera, également – si on compte bien et si vous avez bien suivi – la 3e autre très belle opportunité. En tout début de rencontre, cette fois-ci, en ouvrant un chouïa trop son plat du pied gauche devant Lopes sorti de sa boîte (6).

L'ex-international Espoirs aura-t-il gambergé par la suite ? «Non-non, répond-il tout de go. Je suis reparti au combat. Je pense surtout qu'on n'a pas été vernis, aujourd'hui. Car il faut reconnaître que nous avons maîtrisé Lyon comme nous le souhaitions.»

Avec un départ-canon et une possession de 58% au cours des 20 premières minutes matérialisée par 4 tirs à zéro. Mais aucun cadré, c'est ça le hic. Cependant que les latéraux Tolisso à droite et Bédimo à gauche passaient un sale quart d'heure. Akpa dans le dur dans le Doubs et Ninkov le revenant sont au diapason d'un ensemble qui presse haut. Par conséquent, a besoin de souffler avant la pause. Puis gère plus en seconde quand bien même sortira, on l'a dit, à bon escient.

Enfin, presque.

Moralité (double) : le Lyon n'est donc pas mort, ce soir, comme depuis 2007 ; et les montants ne sont pas… cher payés pour les Toulousains.

TFC 0 - 0 OL

Stadium, 12.104 spectateurs.

Arbitrage de M. Amaury DELERUE, assisté de MM. Saint-Cricq-Lompré & Lang/ temps additionnel : 4'(1+3).

TOULOUSE FOOTBALL-CLUB :

Z. Boucher – Veskovac, Spajic, Aurier (cap.) – Aguilar – Ninkov (Is. Sylla, 69), É. Didot (Regattin, 74), Trejo (Furman, 87), J.-D. Akpa Akpro – Ben Yedder, Braithwaite.

Entraîneur : Alain CASANOVA.

Avertissement : Aguilar (77, accrochage à l'épaule sur Benzia).

OLYMPIQUE LYONNAIS :

Anth. Lopes – Tolisso, Bisevac, Umtiti, Bédimo – J. Ferri, Gonalons (cap.), Mvuemba – Malbranque (Fekir, 55) – J. Briand (Benzia, 76), Lacazette (Bafé Gomis, 86).

Entraîneur : Rémi GARDE.

La dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 26 avr. 2014, 11:45

TFC : gagner pour jouer le jeu jusqu'au bout

Toulouse, véritable arbitre de cette fin de saison, se déplace à Montpellier toujours en balance pour son maintien

À 4 journées de la fin, le Tef veut se racheter après 5 matches sans victoire et va arbitrer le duel à distance entre les candidats au maintien. Round 1 à Montpellier, ce soir.

À vos marques ! Le sprint final est lancé. La bataille pour le bas de tableau est ardue. Le TFC, 9e avec 45 points, et qui n'a plus gagné depuis le déplacement à Rennes (29e journée), aura à cœur d'enfin concrétiser ses efforts et ses belles intentions de jeu. L'objectif annoncé par Alain Casanova ? Gagner les 4 derniers matches pour finir le plus haut possible et «ne pas fausser le championnat». Plus facile à dire qu'à faire face à une équipe de Montpellier qui, si elle l'emporte, se maintiendra en L1.
- > Ben Yedder/Braithwaite : atouts n°1

La recette de «Casa» pour faire tourner en bourrique la défense montpelliéraine est simple : s'appuyer sur sa paire d'as composée de Ben Yedder et Braithwaite ! À eux deux, ils sont impliqués dans 29 des 41 buts inscrits par le Tef. Une «stat» qui les positionne derrière Lacazette/Gomis et Cavani/Ibrahimovic sur le podium des duos d'attaquants les plus efficaces. «Ce sont deux joueurs qui se complètent très bien. L'un est plus sur le jeu en appui, l'autre en profondeur. Je place beaucoup d'espoirs en ce duo-là qui est performant et perfectible», parole de coach.
- > Avantage Montpellier depuis la trêve

Ne pas s'avouer vainqueur sera le mot d'ordre. Favoris sur le papier, les Violets devront se méfier de ce Montpellier version Courbis qui effectue une bonne 2e partie de saison. Depuis le mois de janvier, le club héraultais a amassé 22 points. C'est plus que les Violets (20).

La voie du maintien est ouverte. Une évidence pour «Casa» : «Avec 6 points d'avance sur le premier non relégable, je pense vraiment que Montpellier va s'en sortir.»
- > Attention à la méthode Courbis

Pas encore à la tête du MHSC lors du match aller, Rolland Courbis – une vieille connaissance d'Alain Casanova – a transfiguré cette équipe en lui apportant sa touche perso. «C'est quelqu'un de très fin sur un plan tactique. Il aura minutieusement étudié notre système de jeu, notre animation. Je sais le match qui nous attend.» Tant mieux. Un homme averti en vaut deux.
Braithwaite : «Jouer à 110%»

Plus embêté par sa cuisse, Martin Braithwaite (7 buts, 5 passes) est en train de revenir au plus haut niveau. Confession d'un Danois pour qui la Ligue 1 n'est plus un mystère.

Malgré le match nul contre Lyon, êtes-vous satisfait de votre performance ?

C'était une bonne performance pour moi, et l'équipe aussi. Mais j'ai toujours envie de gagner donc je ne suis pas pleinement satisfait. Il n'y a pas de frustration. On a un match à jouer ce soir. On ne pense déjà plus à Lyon.

Vous avez encore affiché une belle complicité avec Ben Yedder, est-ce que c'est quelque chose que vous travaillez au quotidien ?

Non pas particulièrement. Je pense que ça vient naturellement. Mais bien sûr, à l'entraînement on essaye toujours de se trouver sur le terrain et ça se passe plutôt bien.

Cette relation s'est faite assez vite…

C'est simplement deux bons footballeurs qui se rencontrent (rires).

Avez-vous un objectif de buts en tête ?

Non, je ne me fixe jamais un certain nombre de buts ou passes décisives à faire. J'essaye simplement de faire de mon mieux.

Est-ce qu'il y a un joueur montpelliérain que vous craignez plus qu'un autre ?

Je n'ai peur d'aucun joueur. Ça ne compte même pas contre qui on joue. I faut respecter l'adversaire mais en avoir peur ? Jamais.

Avec Montpellier ce soir, Guingamp et Valenciennes ensuite, vous allez affronter 3 équipes en course pour le maintien…

Ça va être difficile. Jouer les équipes du bas de tableau, c'est comme jouer celle du haut. Il faut s'y mettre à 110 %. Mais ce sera un bon test pour nous car on a été vraiment mauvais contre les équipes plus faibles que nous et pour devenir meilleurs, il faut savoir gagner ce genre de matches.

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image

Avatar de l’utilisateur
Coach
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4052
Enregistré le : 20 nov. 2011, 16:07
Genre : Masculin
Localisation : Toulouse
Contact :

Re: Actualités quotidiennes saison 2013/2014

Message non lupar Coach » 27 avr. 2014, 19:19

TFC : un poteau, deux erreurs et zéro point

Menant après 4 petites minutes de jeu, les Toulousains qui ont eu beaucoup d'occasions de breaker, n'auraient jamais dû perdre

Deux «records». Le TFC est l'équipe de L1 qui a tiré le plus de fois sur les montants depuis l'ouverture du bal : dites 14 ! Toulouse est également la formation contre laquelle le corps arbitral a sifflé le plus de penalties cette saison : 10 !!

Ces chiffres n'expliquent pas tout, forcément, mais sont des éléments de réponse à prendre en considération. Incontestablement. Car à 1-0 en leur faveur, les Toulousains ont à nouveau touché du bois (la 3e fois de la semaine avec le match de Lyon mercredi) et auraient pu, dû, prendre le large sur cette double occasion à un quart d'heure du terme – à défaut, 10min plus tard, ils se retrouvaient à 1-2 suite à une nouvelle sanction suprême. Saperlipopette !

Magnéto du premier fait de jeu. Centre au cordeau de Ben Yedder pour son compère Braithwaite qui redresse mais se heurte à une parade assez exceptionnelle de Pionnier qui s'est jeté ; le ballon revient dans les pieds de Trejo dont la frappe s'écrase sur l'équerre droite des buts du portier du MHSC (73). «Un petit miracle, rigole encore sous cape Rolland Courbis. à 0-2, ajoute le mentor héraultais, je crois que c'était plié…»

Il n'y avait pas, hier soir devant les journalistes, que l'homme providentiel de La Paillade à être dubitatif. Alain Casanova, son homologue haut-garonnais, était passé juste auparavant. Et... «je me demande toujours comment on a pu perdre ce match». Ou ne pas le gagner, plus précisément. Parce que même si sa troupe a reculé sensiblement en seconde – «on avait normalement un peu les jambes lourdes, donc disons que notre bloc médian fut plus bas que d'habitude» –, elle n'en a pas pour autant été débordée. Pis, menacée. «Nous n'étions pas spécialement poussés dans nos derniers retranchements ni mis particulièrement en danger, continue d'analyser le technicien téféciste. Alors, c'est dommage d'être rejoints sur une erreur de placement (Aurier) et, par conséquent, les laisser croire ensuite.»

Chassez le naturel… Après le manque d'efficacité offensive (ajoutons Braithwaite 29 et 67, Ninkov 43, Ben Yedder 63 et 76), refit ainsi surface celui de la défense.

Et l'on revient au début de notre récit et au péno (Veskovac, 81) qui, au contraire d'1 unité largement méritée dans l'escarcelle du Tef, entraîne le zéro pointé. Casanova résume : «En 3 jours, on a un déficit de 5 points.»

Clair, net, précis. Et historique puisque, désormais avec ce revers d'hier soir, cela fait 10 ans pile-poil que les Violets ne sont plus repartis vainqueurs de leur visite à La Mosson.
Ils ont dit

Alain CASANOVA :

«Une fois encore, c'est notre efficacité qui fait défaut ! Nous ne parvenons pas à tuer le match… Car force est de constater que notre contenu a vraiment été encore intéressant. Mais après, quand vous avez autant d'occases et que vous ne marquez pas… Pourquoi ? Un gardien qui a sorti le grand-jeu, un manque de réussite évident, des choix pas toujours non plus pertinents à la finition de nos actions. à l'image de mercredi soir (0-0 face à l'OL), il y a énormément de frustration. Aurier central gauche com-me contre l'Olympique Lyonnais… Je l'ai déjà dit : la défense m'avait plu et je pensais aussi que les 2 pistons, Nine (Ninkov) et JD (Akpa Akpro), méritaient d'être de nouveau alignés.»

Rolland COURBIS :

«On n'est pas épargnés par les scénarios bizarres ces derniers temps. Aït-Fana a été décisif. Je le lui avais dit quand il est entré : ''C'est ton jardin, tu vas obtenir un penalty…'' Après tous les pépins et tout le boulot fait auprès du staff, c'est une belle récompense pour Karim. La chance que l'on a dans ce match compense également celle que nous n'avons pas eue dans beaucoup d'autres. Voir Toulouse fringant les deux tiers du match avant de faiblir, nous a bien arrangés – je dois l'avouer.»

Adrien REGATTIN :

«Sur nos 2 dernières rencontres, on doit avoir 6 points. C'est rageant. Maintenant, pensons à Nantes qui est juste derrière (1pt, ndlr).»

Benjamin STAMBOULI :

«Un gros soulagement avec un final, je dirais, rigolo.»
Montpellier-tfc 2-1. Les joueurs au crible
Trejo : un «annif» à oublier
Boucher (13/20) -

Cette soirée devrait laisser un goût amer au portier du Tef. Décisif en première mi-temps, avec de nombreux arrêts de grande classe – deux claquettes sur une frappe de Niang (24) puis Martin (41) et une belle sortie dans les airs (40) – «Zac» revient des vestiaires avec la même détermination mais plie en 4 minutes, bien qu'impuissant sur les 2 buts adverses.
Veskovac (8).-

Nerveux en début de match et prudent au retour des vestiaires sur les offensives montpelliéraines, le défenseur serbe craque dans les dix dernières minutes et provoque le penalty en accrochant Aït-Fana (81). Sévère mais sifflable.
Spajic (9). -

Bien en place en première période, Uros Spajic est mis en difficulté en deuxième et ploie sous la vitesse d'exécution de Cabella, Martin et Niang.
AURIER (9).-

Totalement dépassé par les accélérations de Niang en première mi-temps, l'Éléphant a fait preuve de plus de sacrifice et d'une bonne protection de balle au retour des vestiaires mais n'est pas exempt de tout reproche sur l'égalisation car trop laxiste au marquage.
Aguilar (11). -

Très volontaire à la récupération du ballon et présent dans le domaine aérien sur les coups de pied arrêtés adverses, la sentinelle du TFC loupe l'égalisation en fin de match : une frappe lointaine, trop décroisée, aux 20m (90+2).
NINKOV (11).-

Passeur décisif pour le but de Trejo (5), «Nine» a rapidement manqué de rythme et de justesse technique. Remplacé par YAGO (73) qui n'a rien pu faire au naufrage du bateau violet.
Chantôme (10). -

À l'origine de l'ouverture du score, avec une passe en profondeur lumineuse pour Ninkov dans le couloir droit (5), le prêté Parisien a ensuite subi une béquille au-dessus du genou et son rythme s'en est ressenti. Remplacé par REGATTIN (58) qui a effectué une entrée en jeu dynamique mais sans conséquence.
Trejo (12). -

Auteur de l'ouverture du score d'une frappe limpide du pied droit (5), l'Argentin n'a cessé de combiner avec ses compères Braithwaite et Ben Yedder mais en vain. Il trouve même le poteau (73) et manque le break. Joyeux anniversaire quand même (26 ans).
Akpa Akpro (10). -

Pas très en vue en première période, «JD» écope d'un avertissement au retour des vestiaires pour une faute sur Cabella (48). Il se montre ensuite plus propre dans la récupération du ballon.
Ben Yedder (9).-

Encore beaucoup d'occasions ratées pour le n°10 du TFC qui a manqué de lucidité à plusieurs reprises. Comme sur ce duel, seul à seul avec El Kaoutari, où il choisit de frapper… à côté (64). Braithwaite attendait la passe en retrait.
Braithwaite (10).-

De la volonté, du mouvement mais aussi des approximations et donc aucune occasion franche pour le Danois en première mi-temps. En seconde, il se frotte à Pionnier en l'avisant suite à un centre venant de la gauche (73). Une double occasion qui a semble-t-il réveillé Montpellier…

La Dépêche
Vive le forum et surtout le TFC :drapeau_tfc1:
Image


Retourner vers « Saison 2013/2014 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités